Le plus grand mensonge de l'histoire des religions est celui du Livre de la Genèse : L'histoire d'Adam et Eve ! 

Je vous invite à réviser vos classiques, voire le plus grand de vos classiques !

Qui sommes-nous ? D'où venons-nous ? ...

Quand je dis qu'il est essentiel (au sens premier) de savoir d'où l'on vient, autant trouver la réponse auprès de ses parents, dans un passé très récent, une pré-histoire vraie empreinte d'amour et de vérité, qui n'a pas besoin de trouver ses racines et sa légitimité dans l'histoire de notre "mère à tous" nommée Eve ...

www.motsart.fr c'est mon site pour aider à répondre à la question "D'où venons-nous ?" 

Eve_enceinte_dessin_Aug_Rodin_1884 

(Rodin Eve enceinte, dessin)

Selon le Livre de la Genèse, Adam et Eve ont été expulsés du Paradis parce qu'Eve avait mangé LA pomme, tentée par LE serpent. Et depuis ce jour, l'humanité est vouée au malheur : "tels des Sysiphes, nous devons pousser ce «péché» tout au long de notre vie sans jamais pouvoir racheter la faute originelle et encore moins ouvrir la porte du paradis."

Une condamnation éternelle, une malédiction divine, proférée par Dieu en personne à l'encontre de l'humanité, simplement parce que Eve a été trop curieuse... Nous sommes donc tous coupables, et la femme plus encore !

Une faute qui est retransmise de génération en génération par l'union sexuelle, elle-même n'étant qu'une pure répétition systématique du péché originel.
 

9782914569774

Ainsi, avant même de naître, tout être humain est d'office condamné puisqu'il n'est que le fruit d'une répétition constante de LA faute.
Il y a des années, avec le directeur des Archives de Toulouse, je faisais des recherches sur l'image de la Vierge et de la femme au Moyen-Age ... je ne me souviens plus du contexte précis. La femme n'a pas toujours eu une jolie place :
Lisons Saint Paul, un des théologiens préférés du Vatican «la femme est un corps sans tête», ou Saint Jérôme «la volupté avec une femme est un crime à classer juste après l'homicide».
Plus récemment au XIX, le Père Lamennais «la femme est une statue vivante de la stupidité parce qu'en la faisant d'un reste de limon, Dieu en a oublié l'intelligence». 
Ansi depuis près de trois mille ans, nous sommes nourris d'un texte qui a été mal traduit et transformé par un ou plusieurs scribes hébreux entre 1250 et 800 av. JC.
 
Je retiens ceci :
Il n'y a jamais eu de serpent.
Il n'y a jamais eu de péché de la femme.
"Lorsque j'avais six ans et que je suivais les cours de catéchisme prodigués par les gentilles soeurs dominicaines, je fus marqué par leur obsession à nous parler du serpent, le «Prince du Mensonge». Elles nous donnaient des crayons de couleur afin que nous dessinions la scène d'Adam, d'Eve et du serpent dans le jardin d'Éden. Celui ou celle qui dessinait le serpent le plus menaçant gagnait une image pieuse. Aujourd'hui, je sais d'avance qu'avec ce livre, je ne gagnerai pas d'image pieuse, sauf peut-être de mes lecteurs."
P. Jovanovic
L'origine de la vraie histoire d'Adam et Eve est à lire chez les Sumériens ( une civilisation étonnante qui m'avait passionnée pendant mes études à l'Ecole du Louvre) et c'est une belle hisoire qui finit bien ! Ouf je suis heureuse de me libérer de cette culpabilité et de me débarasser de ce péché originel !
J'ai lu avec curiosité et passion plusieurs livres de Pierre Jovanovic, le premier "Enquête sur l'existence des anges gardiens" m'avait enthousiasmée en 2001
Dessous le lien d'une vidéo pour "lire en raccourci " ce livre passionnant qui compare les deux livres et dévoile les "erreurs" de traduction qui bien sûr ont toujours été gardées secrètes.
Interview de Pierre Jovanovic
https://www.youtube.com/watch?v=8XSYpU5LiZo#t=605